La mode vestimentaire orientale a connu un énorme changement  au fil des deux dernières années. Aujourd’hui, elle arrive au top des vêtements les plus tendances que cela concerne la mode féminine ou masculine. Dans cet article nous allons voir à quel point la mode vestimentaire des orientaux a-t-elle pu changer.

Le qamis

Le qamis est un long costume que portent les hommes musulmans pour aller à la mosquée. A la base, il était très fréquent de voir les qamis en tissu satiné et manche longue. Au cours de ces deux dernières années, une grande évolution du qami a fait son apparition. Un grand changement au niveau de La coupe, du tissu, et du modèle a été apporté à ce vêtement typiquement musulman. Désormais, il existe de nouveaux modèles de qamis à savoir le qamis à manche courte, qui se porte facilement en été. Le qamis jogging comme le qamis-teddy ou le qamis à capuche qui s’adapterait mieux en hiver.  Le qamis en jeans, qui est une création innovante mariant le look occidental et le style oriental. Résultat : non seulement, le qamis acquiert une caractéristique urbaine mais  il s’est aussi occidentalisé. 

La djellaba

Historiquement, la djellaba est un costume officiel du Maroc. Elle était autrefois portée uniquement par les hommes alors qu’aujourd’hui, les femmes en portent elles aussi. Les stylistes y ont mis tout leur cœur afin de créer de nouveaux modèles qui s’adaptent à la mode d’aujourd’hui et qui pourront bien plaire les marocains. Or cette « mode d’aujourd’hui » se penche plutôt sur la mode occidentale. Du coup, cette robe typiquement marocaine existe maintenant en version courte, imprimé, fleurie, et manche courte. Autrefois, la djellaba consistait à couvrir le corps. Les seules parties du corps exposées étaient la tête, les mains et les pieds. C’était ainsi que l’on voyait une femme descente. Aujourd’hui c’est vraiment différent, on a apporté un changement enorme à cette robe musulmane. Les bras et jambes sont exposés, la capuche devient désormais chose du passé, et on voit de moins en moins de broderie qui ont été l’une des caractéristiques typique de la djellaba. Seule la forme rappelle que c’en est une ! N’est-ce pas tabou? Ceci dit, les marocains ont-ils donc laissé une part de leur culture et de leur tradition pour adopter celle des autres? ….A méditer!

Le sarouel jogging

Le jogging sarouel est une pièce très appréciée par les occidentaux et de nombreux chanteurs célèbres comme Booba, un rappeur français, ou encore La Fouine, rappeur français d’origine marocaine. Avant, c’était le sarouel tout court, il était cousu avec de la soie ou du tissu satiné, brodé comme presque tous les vêtements marocains. C’est un pantalon ample qui se caractérise par un entrejambe très bas, c’est-à-dire, proche des genoux. Au cours de ces deux dernières années, il a connu un grand changement qui va du tissu au modèle. C’est ainsi que le sarouel jogging fut, et comme son nom l’indique, il est un voisin très proche du pantalon jogging. Il s'agrémente souvent d'empiècements en cuir, d'imprimés camouflage ou d'autres motifs qui suivent la tendance actuelle. En y réfléchissant, à première vue, le sarouel jogging fait penser à un jogging sous un style différent. Une personne qui ne connait pas l’origine de ce vêtement n’aurait jamais pensé que c’est un vêtement oriental qui a été modernisé en lui apportant juste une touche de la mode occidentale. Elle aurait cru le contraire. En un mot, plus la mode orientale s’évolue, plus elle s’occidentalise. 

La gandoura

La gandoura est une tenue traditionnelle de l’Afrique du Nord-Ouest : Berbère. Elle se caractérise par le confort et l’élégance qu’elle procure. Tout comme les autres tenues marocaines, la gandoura a aussi connu une grande évolution au fil des ans. Les imprimés sont devenus de plus en plus compliqués. Les étoffes, les broderies et les ornements utilisés sont en accord avec le fashion actuel. C’est une longue tunique sans manches ni capuchon. Aujourd’hui, il existe une large gamme de variété de gandoura aussi bien au niveau du modèle qu’au niveau des coloris. Imprimé léopard, fleurie, à poids, tous dégagent l’odeur de la modernité. Avant, la gandoura n’était qu’une robe à usage domestique. Quelques années plus tard, grâce aux modifications très créatives qu’on lui a apportées, elle est maintenant classée parmi les robes les plus chics en matière de mode.

Le caftan

C’est la tenue marocaine qui symbolise le luxe et l’élégance. Le caftan est un costume traditionnel du Maroc. Son raffinement contemporain, son chic, et son authenticité en tant que tenue traditionnelle a conquis le monde entier. Il veut approcher les gouts aussi bien des orientaux que des occidentaux. L’innovation en matière de design, l’utilisation de tissus unis et imprimés, et le mélange des textures ont fait du caftan un caftan moderne haut de gamme. Plus encore, une toute nouvelle création de caftan s’est imposée cette année ; c’est le caftan en velours. Aujourd’hui, les occidentaux portent le caftan comme si c’était une tenue vestimentaire qui existait chez eux depuis des siècles.  

Bref, c’est très clair que la mode orientale s’est aussi mondialisée, à son tour. La plupart des indiens, par exemple, adoptent la culture occidentale dans leur vie quotidienne et portent, sans problème, des chemises-cravate pour le travail. Même cas pour les occidentaux qui portent le keffieh (voir plus de détails ici) comme accessoire de mode sans demander son origine ni son utilité. Mais une chose est sûre, en matière de mode il ne serait pas raisonnable de dire que l’adoption de la mode actuel implique le rejet de sa culture. En d’autres termes, les orientaux suivent la mode occidentale, les européens suivent la mode orientale et au final, cela formera un cercle vicieux. Comme on dit : « l’habit ne fait pas le moine » et moi je dis qu’un jour viendra, la djellaba ne fera plus le marocain.